Plein air

Le confinement du printemps 2020 a déclenché le désir de me réapproprier le dehors à travers les paysages, les phénomènes naturels et les visages qui m’entourent.

Dans le même temps, j’ai relevé cette phrase dans l’ouvrage d’Henri David Thoreau : Walden ou la vie dans les bois “C’est surtout en plein air (…) que se cultive le goût du beau”, une invitation à passer du temps dehors, s’émerveiller et se sentir vivant.